Cabinet d'un amateur confiné

Nunquam Otiosus

« Il se faut réserver une arrière-boutique, toute notre, toute franche, en laquelle nous établissons notre vraie liberté et principale retraite et solitude ».

Montaigne,

De la Solitude

 

 

 

En confinement dans ma chambre, j’ai entrepris, au cas où le vilain virus qui m’y tient enfermé venait à y pénétrer et, qui sait, à m’en extraire à jamais, de créer ce cabinet d’amateur en ligne, reflet du décor que je me suis créé et où j’ai rassemblé quelques objets collectés au fil du temps, témoins des richesses et de la beauté du monde.

Simple amateur de cabinets d’amateur, j’y ai réuni sans nulle prétention, moi qui suis dépourvu de toute connaissance scientifique, des pièces sans autre intérêt ou valeur que leur pouvoir d’évocation de la quête humaniste du savoir et de son ordonnancement, qui me fascine.

J’espère que vous prendrez plaisir à y entrer, avec ces yeux d’enfant émerveillé et naïf qui m’ont fait le concevoir, et à parcourir ses rubriques consacrées aux Sciences, à la Nature et aux Etudes.

Et puis à la fin, pour clore à l’infini le périmètre de mon cabinet d’amateur, vous pourrez visiter les rubriques Exotica et Reliqua, portes entrouvertes sur un contenu plus personnel.

Mon ‘discours de la méthode’, si j’ose dire, est à lire ici :

PROGRAMMA

 

Abonnement


Abonnez-vous pour être informé dès qu'un nouvel article sera mis en ligne.

SCIENTIFICA

L’instrument scientifique tient une place de choix dans un cabinet d’amateur. Sil n’est plus fonctionnel mais inscrit dans l’Histoire des sciences, il demeure à jamais objet d’édification et d’émerveillement, illustrant la découverte progressive par l’Homme des lois fondamentales de l’Univers.

Les instruments que je présente ici possèdent leur histoire propre. Ils illustrent chacun une étape dans la progression des connaissances humaines dans un domaine particulier.  

La Machine de Ramsden et la bouteille de Leyde

Ernst Haeckle, un biologiste singulier

Les réflecteurs paraboliques (à lire prochainement)

STUDIA

 

Pour un cabinet d’amateurs, l’enseignement scolaire est une source inépuisable de supports d’apprentissage qui ont perdu au fil du temps leur fonction utilitaire première pour devenir objets de mémoire, revêtant le charme et la poésie d’une époque révolue. Chargés de nostalgie, ils évoquent l’enthousiasme  scientiste, convaince de bâtir un avenir meilleur en faisant progresser le savoir.

Compendium métrique et scientifique (prochainement)

En dehors de l’école, la vulgarisation des connaissances scientifiques passe à partir des années 1920 par les collections d’albums d’images, encyclopédies d’éveil à la beauté et à la fascinante richesse du monde. Ces albums constituent en eux-mêmes des formes de cabinets d’amateur, juxtaposant sans ordonnancement les sujets les plus divers dans un éclectisme savant.

Les merveilles du monde,

cabinets d’amateurs en culottes courtes

 

 

NATURALIA

Herbiers, papillons exotiques, fossiles ainsi que quelques spécimens de volatiles, de coquillages et autres petits mammifères, mon cabinet n’a pas la prétention d’être une annexe de Deyrolle mais toute cette petite arche de Noé qui le peuple me tient compagnie et pourrait m’accompagner fidèlement le jour venu…

Herbiers


Aquarelles


Papillonnage

Les camellias de l’abbé Berlèse

La poésie des semis (à lire prochainement)


Bestiaire (à lire prochainement)

EXOTICA ET RELIQUA

Exotica, c’est l’univers étranger, et parfois étrange, qui doit être présent dans un cabinet de curiosités qui se respecte. Dans le mien, il est japonais…

Reliqua, c’est le reste des choses, tout ce qui ne rentre pas dans les autres rubriques mais qui est là, en moi. C’est comme la boîte à chaussures de son enfance, remplie d’un bric à brac de menus trésors, de souvenirs et de coups de cœur accumulés au hasard de découvertes ou de rencontres.